Formule E 2022 : avant le final à Séoul


Avant la double manche finale en Corée du Sud, Stoffel Vandoorne (Mercedes) file vers son premier titre mondial. Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) est 4e. Discipline dédiée aux monoplaces 100% électriques, la Formule E célèbre en 2022 sa huitième année d’existence. Il s’agit aussi de la deuxième saison disputée sous le label de championnat du monde de la FIA. Champion sortant, Nyck de Vries (Mercedes) a bien débuté la défense de sa couronne, au même titre que l’équipe à l’étoile, en s’imposant dès l’ouverture du championnat en Arabie Saoudite, le 28 janvier, devant son équipier Stoffel Vandoorne. Le lendemain, la deuxième course de l’ePrix de Diriyah avait été remportée par Edoardo Mortara (Venturi), vice-champion en titre. Quinze jours plus tard, l’ePrix de Mexico a donné lieu à un doublé Porsche, Pascal Wehrlein devant André Lotterer. Après une pause de deux mois, le championnat s’est rendu à Rome pour deux courses, remportées par Mitch Evans (Jaguar), à Monaco, consacrant Stoffel Vandoorne (Mercedes), puis à Berlin, permettant à Edoardo Mortara et Nyck de Vries de l’emporter à nouveau. Le 4 juin, à l’occasion d’une nouvelle escale à Jakarta en Indonésie, Mitch Evans est devenu le premier pilote à décrocher une troisième victoire cette saison, tandis que la double manche à New York a consacré Nick Cassidy et Antonio Felix da Costa, et celle de Londres, Jake Dennis et Lucas Di Grassi Après 14 courses sur 16, Stoffel Vandoorne est en tête du classement général, avec 185 points, contre respectivement 149 et 144 unités pour Mitch Evans et Edoardo Mortara. Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) n’a plus que d’infimes chances mathématiques de titre avec 128 points. Du côté des constructeurs, Mercedes est aussi leader en comptant 291 points, contre 255 pour Venturi et 244 pour DS Techeetah. Le prochain meeting, le dernier de cette saison, aura lieu à Séoul (Corée du Sud), les 13 et 14 août.