La météo secoue la Formula E


Nick Cassidy a décroché sa première victoire en Formule E à New York, malgré le chaos provoqué par une averse à moins de dix minutes du drapeau à damier. Venue perturber les qualifications, plus tôt dans la journée, la pluie a cette fois laissé les pilotes de Formule E tranquille au moment du départ de la course, donné en revanche sur un tarmac assez poussiéreux. Parti en pole position, ravie pour huit millièmes à Stoffel Vandoorne, Nick Cassidy a parfaitement réussi son envol, ce qui n'a pas été le cas du Belge, relégué au quatrième rang. Sorti de la piste en qualifications, Sérgio Sette Câmara n'a pas pris le départ. Le premier tour a été cruel pour Jean-Éric Vergne, victime collatérale d'une bousculade dans le peloton impliquant notamment André Lotterer, Mitch Evans et Antonio Giovinazzi. Le Français est reparti 20e tandis que l'Italien, décidément bien à la peine cette saison, a mis pied à terre. Les premiers pilotes à activer l'un des deux modes attaque de quatre minutes disponibles pour cette course l'ont fait assez rapidement, notamment le leader du championnat Edoardo Mortara. En repoussant l'échéance, Lucas di Grassi a pris la tête aux dépens de Nick Cassidy. Les positions se sont rétablies un tour plus tard, quand le Brésilien a activé son mode attaque. Le décalage a permis à Lucas di Grassi de se rapprocher du leader, sans toutefois pouvoir porter une attaque. Aux alentours de la mi-course, Nick Cassidy a de nouveau perdu le leadership en étant le premier à activer son deuxième mode attaque. Et là encore Lucas di Grassi s'est décalé d'un tour, ressortant troisième avant que Stoffel Vandoorne ne passe une dernière fois par la zone d'activation, ce qu'il a fait un tour plus tard. Le trio de tête s'est échappé dans le dernier quart d'heure pour se disputer la victoire et Stoffel Vandoorne s'est montré le plus agressif pour trouver l'ouverture sur Lucas di Grassi, retrouvant ainsi sa deuxième position. C'est alors que la pluie a fait son grand retour pour animer les dernières minutes, provoquant un regroupement du peloton, duquel Nick Cassidy est toutefois parvenu à se tenir à l'écart. La pluie provoque le chaos Lucas di Grassi a rendu la monnaie de sa pièce à Stoffel Vandoorne pour la deuxième place tandis que le pilote Mercedes a été surpris par Robin Frijns dans la manœuvre. Plus loin, les prétendants au titre Edoardo Mortara et Mitch Evans sont passés à l'attaque. Pendant ce temps, le cauchemar de DS Techeetah s'est poursuivi avec les déboires d'António Félix da Costa, contraint à l'abandon. Alors que le déluge s'est amplifié, la direction de course a déclenché le Full Course Yellow mais c'était un instant trop tard pour éviter le chaos. Une scène invraisemblable avec de nombreux pilotes piégés par le manque d'adhérence et sortis de la piste : Nick Cassidy, Sébastien Buemi, Stoffel Vandoorne et Lucas Di Grassi se sont tous retrouvés au tapis après avoir subi un incroyable aquaplaning. Plus loin Pascal Wehrlein s'est immobilisé d'un coup, piégeant deux voitures derrière lui. Le drapeau rouge a logiquement été brandi alors qu'il restait 7'30 au chronomètre. Les monoplaces rescapées ont regagné la voie des stands avec un Robin Frijns propulsé en tête devant Edoardo Mortara, encore en course malgré une monoplace endommagée. Après plusieurs minutes d'attente, la direction de course a décidé de ne pas relancer l'épreuve et d'entériner le classement du tour précédant le drapeau rouge, soit le 29e. Ascenseur émotionnel pour Nick Cassidy, qui a donc décroché la première victoire après laquelle il courait en Formule E, devant Lucas di Grassi et Robin Frijns. Dans la lutte pour le titre, Stoffel Vandoorne a été classé quatrième, devant Edoardo Mortara. Mitch Evans et Jean-Éric Vergne sont les grands perdants puisqu'ils ne marquent pas le moindre point. À la veille du deuxième E-Prix du week-end, Edoardo Mortara garde les commandes du championnat avec 12 points d'avance sur Stoffel Vandoorne, 21 sur Jean-Éric Vergne et 25 sur Mitch Evans.