La Formule E ira en Inde et au Brésil


La Formule E a annoncé un calendrier provisoire qui, pour sa neuvième saison d'existence, serait le plus important jamais mis en place. Le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, réuni mercredi, a confirmé le calendrier provisoire de la Formule E pour la saison 2022-2023, qui sera la première du nouveau cycle réglementaire Gen3. La discipline prévoit de se rendre dans 13 villes différentes pour un total de 18 courses (dont cinq double manches), ce qui constituerait un record depuis la création du championnat en 2014. La saison s'ouvrira au Mexique le 14 janvier avant de se rendre à Diriyah, en Arabie saoudite, pour une manche qui ouvrait le championnat ces dernières années. Deux nouvelles destinations font leur apparition, en Inde et au Brésil. Un E-Prix est ainsi programmé à Hyderabad en février et un autre à São Paulo en mars. Pour le moment, trois dates sont retenues pour des épreuves qui ne sont pas officiellement confirmées mais pourraient notamment concerner Vancouver et Le Cap. On sait aussi que des discussions ont eu lieu récemment pour préparer le retour de la Formule E à Paris, qui ne figure pour le moment pas au calendrier provisoire. "Le calendrier de la saison 9 du Championnat du monde de Formula E est notre programme de course le plus vaste et le plus dynamique à ce jour et j'ai hâte de commencer", se réjouit Alberto Longo, cofondateur et patron du championnat. "Nous continuerons à repousser les limites internationales des courses de rue 100 % électriques avec les E-Prix à Hyderabad et São Paulo, tout en maintenant les courses extrêmement populaires de Diriyah, Mexico, Berlin, Monaco, Rome et Londres avec Jakarta et Séoul désormais bien établies au calendrier. Nous travaillons également dur pour inclure Cape Town et une course aux États-Unis lorsque le calendrier provisoire sera mis à jour plus tard cette année."