Championnat - Nyck de Vries et Mercedes irrésistibles


Au terme d'une saison riche en rebondissements, Nyck de Vries remporte la première édition du Championnat du monde de Formule E, Mercedes s'imposant chez les équipes. Après une saison 2019-20 dictée par la crise sanitaire, le sport a repris ses droits en 2021 avec une campagne interrompue de 15 E-Prix de Formule E dans huit pays et trois continents. Cette année était également particulièrement importante pour la discipline électrique car il s'agissait de sa première saison en tant que Championnat du monde de la FIA. Au fil de la saison, la liste des vainqueurs s'est allongée, pour comporter au final onze noms différents, et dix-huit pilotes étaient encore mathématiquement en lice au coup d'envoi du week-end de l'E-Prix de Berlin, dernière manche de l'année. Sur le circuit de Tempelhof, personne n'a été en mesure de détrôner Nyck de Vries, qui avait récupéré le commandement au terme de l'E-Prix de Londres. Le Néerlandais n'a pourtant pas réalisé un week-end exceptionnel, ne récoltant que quatre points, mais ses principaux adversaires ont tous été mis hors course d'une manière ou d'une autre. Edoardo Mortara a abandonné au départ de la seconde course à la suite d'un accident impliquant Mitch Evans. Puis Jake Dennis et António Félix da Costa ont abandonné, Lucas di Grassi a été pénalisé pour avoir causé l'abandon du Portugais et Robin Frijns, très mal qualifié, n'est pas remonté. En somme, personne dans le top 7 du classement général n'a inquiété De Vries ! Malgré leurs abandons, Mortara est vice-Champion du monde, Dennis est troisième et Evans quatrième. Frijns s'accroche au top 5 tandis que Sam Bird remonte au sixième rang. Di Grassi, Félix da Costa, Stoffel Vandoorne et Jean-Éric Vergne complètent le top 10. Malgré sa victoire dans la dernière course de la saison, Norman Nato ne se classe que 18e, ayant marqué des points lors de cinq E-Prix seulement. Chez les équipes, Mercedes a tiré son épingle du jeu à domicile : cinquième du classement à la fin de la première course, la marque à l'étoile s'est envolée vers la première place à l'issue du dernier E-Prix en inscrivant 23 points, contre 9 pour les quatre autres équipes (score cumulé). Jaguar descend en deuxième position, DS Techeetah accroche le podium et repousse Audi et Virgin pour un seul point. BMW se retire de la discipline sur une sixième place finale, devant Venturi, Porsche ou encore Mahindra. Dixième, DAMS achève péniblement sa pire saison en Formule E, Dragon et NIO ferment la marche.