Assurland

Porsche : « Le combat sera intense. »


Pour la première fois dans l'histoire de l'ABB FIA Formula E Championship, TAG Heuer Porsche FE Team s'aligne aux côtés des autres géants allemands Mercedes-Benz, Audi et BMW. S'exprimant pour la première fois lors des tests de pré-saison à Valence, le directeur des opérations de Porsche, Amiel Lindesay, explique pourquoi ce sera « un combat acharné ». « Cela va être une sacrée bagarre », a déclaré Amiel Lindesay, chef des opérations de l'équipe TAG Heuer Porsche Formula E. « Mais nous devons commencer par regarder ce qui se passe chez nous. Nous devons mettre de l'ordre dans notre équipe et faire de notre mieux. Ensuite, nous pourrons regarder autour de nous. » Depuis que la marque allemande a annoncé qu'elle entrerait dans l'ABB FIA Formula E Championship en juillet 2017, le constructeur de Stuttgart a préparé activement sa première saison dans la série 100 % électrique. Aux côtés des autres géants allemands Mercedes-Benz EQ, Audi Sport Abt Schaeffler et BMW i Andretti Motorsport, Formule E fait face à la sélection la plus prestigieuse à ce jour. « C’est l'avantage du championnat : il y a tellement de constructeurs et de compétition que nous sommes impatients d’en faire partie. La Formule E est vraiment une formule différente de celle à laquelle nous sommes habitués. Ce n'est pas simple », a souligné le chef des opérations. « Nous sommes tous des débutants dans le championnat de Formule E... l'objectif est d'être sur le podium à la fin du premier championnat. Lors de la deuxième journée de tests de pré-saison, les pilotes de Porsche, Neel Jani et Andre Lotterer n'ont pas encore atteint la plus haute marche du podium, alors qu'Envision Virgin Racing donne le rythme. Juste derrière, les rivaux bavarois, BMW, se révèlent de nouveau performants après que l’équipe ait réalisé les meilleurs chronos lors des trois journées de tests de la saison dernière. Pour les anciens champions, Audi Sport Abt Schaeffler, l'équipe de Formule E de longue date est prête à se battre. Le directeur de l'équipe, Allan McNish, espère mener l'équipe vers son deuxième titre. « Nous sommes tous ici pour la compétition », a déclaré McNish. « Nous attendons tous avec impatience cette première séance de qualification à Riyad car c'est à ce moment que les choses sérieuses commencent. » « Si nous regardons qui a remporté le championnat l'an dernier, alors c'était une équipe qui n'était pas à cette table. C'est ce que pense la Bundesliga… mais la réalité est que nous avons une concurrence loyale [en dehors des constructeurs allemands]. » « Nous sommes quatre ici, mais il y en a aussi huit autres qui veulent être des champions. » Après avoir échoué à conserver le titre lors de la saison 2018/19, Audi a connu des difficultés en début de saison, perdant des points clés avant de terminer deuxième derrière DS Techeetah, qui a remporté le titre équipes et le titre pilotes. « Vous ne pouvez plus faire d'erreur maintenant. Vous pouviez démarrer une course dans la saison 1... et en sortir avec un mauvais week-end. Mais je pense qu'il est très clair en examinant la saison dernière, que ce n'est plus le cas. » « Avec ce niveau de compétition... cela crée l'obligation d'être absolument parfait », a insisté le chef de l'équipe Audi.