Assurland

Vandoorne enthousiasmé par Mercedes


Avons-nous vu la dernière course de Stoffel Vandoorne en F1? Cela reste à voir. Mais le Belge, qui a perdu son volant chez McLaren au profit de Lando Norris fin 2018 , continuera de jouer un rôle crucial dans les coulisses de l'actuelle équipe dominante du sport, Mercedes, lorsqu'il deviendra pilote de simulateur pour l'équipe en 2019. Vandoorne a déjà commencé son défi après la Formule 1, après avoir fait ses débuts en Formule E avec l'équipe HWA Racelab soutenue par Mercedes plus tôt en décembre. Et ce sont ces liens Mercedes qui ont conduit Vandoorne à recevoir une ligne de vie F1 avec les Silver Arrows pour 2019. "Je serai impliqué avec eux", a déclaré Vandoorne, lorsqu'on lui a demandé s'il aurait un rôle en F1 chez Mercedes pour l'année prochaine. «Je vais faire le travail de simulateur pour eux dans l’équipe de Formule 1. «C’est également une partie excitante pour moi de rester impliqué dans le monde de la F1 et d’être avec les champions du monde. Pour moi, ce sera un geste très intéressant. Je suis sûr que je peux leur apporter beaucoup d'idées neuves, mais aussi pour que je puisse voir les différences, parce que je n'ai travaillé qu'avec McLaren en Formule 1. C'est donc excitant pour moi aussi d'avoir un peu d'un environnement frais. " Vandoorne a également révélé sa conviction que le maintien d'une présence en F1, si petite soit-elle, pourrait un jour lui permettre de remonter sur la grille - pas aussi scandaleux que cela puisse paraître, compte tenu du retour à la course de Daniil Kvyat et Robert Kubica. en F1 en 2019 après son absence du sport - Kvyat ayant passé 2018 en tant que pilote de simulateur Ferrari . «C’est vraiment bien de rester impliqué dans le monde car on ne sait jamais ce qui se passera dans le futur", a déclaré Vandoorne. "Je pense que pour être impliqué avec Mercedes et effectuer le travail pour eux, il est bon qu’ils sachent exactement ce que je suis capable de faire. Et nous ne savons pas ce que le marché des conducteurs va faire dans le futur. «C'était un peu fou cette saison et qui sait ce que ce sera la saison prochaine. C'est difficile à dire. Il est donc bon de participer et d’être préparé à tout ce qui se présentera. »