Assurland

Vettel toujours pas convaincu par l’électrique


Sebastian Vettel a réitéré qu’il n’était pas convaincu par l’électrique, alors que de plus en plus de constructeurs automobiles s’engagent en Formula E. Le coup d’envoi de la saison 2018-2019 de Formula E, le championnat 100% électrique de la FIA, a été donné le week-end dernier en Arabie Saoudite avec un certain succès. Pour cette cinquième saison, la Formula E est parvenue à attirer des constructeurs de renom comme BMW, Audi, Nissan ou encore Jaguar, alors que Mercedes et Porsche arriveront à partir de la saison 6. Mais Vettel reste fermement convaincu que l’électrique n’est pas la solution pour les voitures de route. « A un certain moment, les voitures avec lesquelles nous avons grandi ne seront plus construites, il faut savoir l’accepter » déclare le quadruple champion du monde de Formule 1 au magazine allemand Auto Motor und Sport. « Mais pour moi, les voitures électriques ne sont pas la solution aux problèmes auxquels la planète est confrontée. Je pense que nous misons sur la mauvaise technologie. » « Elle coûte beaucoup trop d’argent et elle n’est pas aussi ‘propre’ que l’on veut bien nous le faire croire. Pensez aux batteries quand elles arrivent en fin de vie… » Et Vettel de réitérer son désamour pour la Formula E : « La Formule 1 est un divertissement, un sport qui suscite l’émotion. Si la seule chose que vous voyez lorsque vous vous rendez à un concert est un show laser, alors il manque quelque chose. Personnellement, j’y vais avant tout pour la musique. »