Assurland

Da Costa s'impose à Riyad, Vergne termine deuxième


La saison 2018/2019 de Formule Electrique s'ouvrait aujourd'hui sur le circuit de Riyad, en Arabie Saoudite, et c'est Antonio Felix Da Costa (BMW) qui s'est imposé, tandis que Jean-Éric Vergne a terminé deuxième. C'en est fini du changement de monture à mi-course qui a marqué les quatre premières saisons: les pilotes disputeront désormais toute la course (d'une durée de 45 minutes et un tour) au volant de la même monoplace au nouveau look futuriste. Parmi les vingt-deux protagonistes (2 de plus que lors des saisons précédentes) figurent sept nouveaux venus, dont trois ont couru en Formule 1: le Brésilien Felipe Massa (Venturi), retraité des paddocks fin 2017, le Belge Stoffel Vandoorne (HWA) et l'Allemand Pascal Wehrlein (Mahindra), qui ne sont pas parvenus à conserver un baquet dans la catégorie reine. Les quatre anciens champions du monde, les Brésiliens Nelson Piquet Jr. (Jaguar) et Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt), le Suisse Sébastien Buemi (Nissan e.dams) et le Français Jean-Eric Vergne, sont tous de la partie. Grâce au nouveau partenariat conclu entre son équipe, Techeetah, et le constructeur DS, Vergne espère être le premier à conserver son titre.